Depuis la nuit des temps, la mode régit nos codes vestimentaire : tenue adaptée aux circonstances, idéal de taille ou de minceur lié aux mannequins, ou même exigence de la beauté. Son règne est d'autant plus important dans un lieu que nous connaissons tous : le collège. De la 6e à la 3e, nous sommes confrontés à une chose en terme de vêtements...  Les marques !  Plus présentes que jamais, elles nous incitent à les acheter, puis les porter. La mode, devenue symbole de popularité, peut nous valoir de nombreux déboires.

La Mode, ce qu'il faut avoir compris. Elle retient des indémodables (le jean's, les converses, le fameux sac "Eastpack*", ou même les "Rayban*"), mais aussi des phénomènes éphémères tels que le bonnet "Napapijri*", les slims de couleur, ou les sacs "Longchamps*".

C'est l'une des lois les plus dures de la cour de récré. On lui dédie des magazines, des événements prestigieux ont lieu en son honneur (défilés, salons...), et elle peut tout simplement nous permettre de nous sentir à l'aise dans nos baskets, de nous intégrer à une communauté. 

Séparons d'abord deux choses bien distinctes mais étroitement liées : la mode et les marques. La première se décline aussi bien en vêtements qu'en objets quotidiens, décorations, mobilier, ou d'autres domaines tels que la cuisine, la chanson, etc. Les secondes sont des enseignes qui plaisent, ou ont plu, sont garantes de bonne qualité ou juste "in". Elles sont, en quelques sortes, "au service de la mode". Il existe des marques intemporelles et des marques plus éphémeres.

Mais nous allons aujourd'hui parler de la mode vestimentaire. Si vos grands-mères portent ce que vous jugez vintage, c'est simplement parceque c'était aussi à la mode à leur époque. Oui, c'est un éternel recommençement. Rien de nouveau, donc, à certaines tendances. Apparue au le XIIIème siècle, elle désigne un phénomène consistant à s'habiller d'une façon proche de celle des autres, selon l'époque et la région et permettait de différencier les classes sociales. Elle est d'ailleurs rattachée au regard des autres, à l'image que l'on veut donner, et, dans le cas du collège, à notre intégration et notre identification. Car quoi de plus simple que de se vêtir comme son/sa meilleur(e) ami(e) ? Ou comme les membres de son groupe ? Alors que certains affichent clairement leur style sans se soucier de savoir si "c'est à la mode" ou pas, d'autres préfèrent rester plus sobres et se contenter de suivre le mouvement. Pourquoi ? Est-ce par peur d'essuyer des critiques ? De ne pas se sentir à l'aise si l'on a pas le même style que ses amis ? Parce qu'on ne sait pas réellement, au fond, ce qu'est notre vraie personnalité ? 

(Bravo à tous ceux qui ont lu jusque là :) Il faut que ce soit à la mode et de marque. Et pourquoi ne pas piocher ce qui nous intéresse, et éviter le total look tout droit sorti d'un magazine ? Oui aux marques et à la mode, mais non aux achats "parce-que-tout-le-monde-a-ce-T-shirt" ! Cherchez ce que vous aimez et affichez votre propre style. Réfléchissez à une chose. Si l'on vous mettait devant un miroir et que l'on vous disait : "C'est à toi de lancer la nouvelle tendance." Vous feriez quoi ?

Apolline

* : marque déposée